Articles du lundi 20 juin 2011 – Libération, Marianne, L’Express

La journée du lundi 20 juin 2011 fut merveilleusement riche en propagande et en inepties anti-Mélenchon. En voici deux exemples.

Article de Lilian Alemagna paru dans Libération

     Le « spécialiste » du Front de Gauche pour le journal quotidien Libération Lilian Alemagna a encore frappé. Toujours soucieux de trouver l’équilibre entre un vocabulaire dégradant et un journalisme prétendument objectif, il raconte cette fois la visite du candidat du Front de Gauche de l’usine de thé Fralib dans les Bouches-du-Rhône, menacée de délocalisation, et que les travailleurs veulent reprendre en coopérative.

photo de Stéphane Burlot

Les mots sont soigneusement choisis : Jean-Luc Mélenchon « sort d’un préfabriqué tagué d’un Che Guevara » , « débarque », « s’engouffre », « [tire] profit », « feint », a joué au « jeu des petites phrases visant ses anciens camarades socialistes pour exister par la polémique », « brosse son nouveau costume de postulant à l’Élysée », et « ancien trotskiste », « agrège à son vocabulaire des accents républicains ».

Le lecteur doit comprendre qu’il est très certainement toujours trotskiste (trotskiste un jour, trotskiste toujours…), que son républicanisme passionné n’est que la comédie d’un très habile opportuniste en quête de pouvoir, que toutes ses critiques à l’égard du PS sont des attaques personnelles, du vent, des « petites phrases », et que, finalement, malgré son charisme et ses talents de tribun («Vé! Pousse-toi un peu que je vois sa figure! Je le vois tout le temps à la télé. Ah… Il est beau…»  sont les premières phrases de l’article), inutile de s’inquiéter de ce wannabe « Che Guevara » uniquement motivé par son désir de gloire personnelle, puisque ce n’est après tout qu’un gauchiste qui n’a en réalité rien à reprocher au PS, qu’il a d’ailleurs quitté car il y manquait d’attention. Le fait que Lilian Alemagna soit chargé de la rédaction de presque tous les articles sur le Front de Gauche dans Libération nous informe efficacement sur la qualité et la ligne politique de ce quotidien.

*     *     *

La palme de cette journée revient tout de même à Maurice Szafran de Marianne avec son article intitulé « Mélenchon ou la revanche des trotskystes »

« Marianne s’engage ! » nous indique solennellement l’illustration de ce petit article. Qu’un tel article ait pu mériter ce cachet d’approbation de Marianne me sidère.

Je me suis déjà moquée de la maxime « trotskiste un jour, trotskiste toujours ». Je m’arrête donc sur deux autres attaques de cette lumière. Selon Maurice Szafran, et tant d’autres anti-Mélenchon, le candidat du Front de Gauche vouerait à François Mitterrand « un culte sans retenue ». Dans leur monde imaginaire n’ont de place que la haine et l’adoration aveugles. Je cite Jean-Luc Mélenchon lui-même sur ce point précis :

Photo de S.Burlot

« Le goût de la caricature et de la pensée simple, en quelques mots, qui tiennent dans des phrases courtes – c’est à dire le format médiatique – nous condamnent à être soit des ennemis aveuglés de François Mitterrand, soit des « mitterrandolâtres ». Entre les deux, il n’y a de place pour rien. En tout cas, il semblerait qu’entre les deux il n’y ait pas de place pour l’intelligence. Je pense que précisément, c’est l’effet qui est recherché. »

Il s’est ainsi débarrassé d’un revers de main de ces clichés lors de sa conférence filmée « 1981 : bilan raisonné et leçons dans l’actualité » que ce journaliste, et tous ceux qui « pensent » comme lui, feraient mieux de regarder :

Jean-Luc Mélenchon serait également « un social-démocrate de vieille engeance ». Laissons tous les lecteurs juger par eux-mêmes après avoir regardé ce début de débat sur la social-démocratie entre Jean-Luc Mélenchon et Alain Minc :

Que la cible de Maurice Szafran commence sa prise de parole par : « mon point de vue n’est pas social-démocrate et ne l’a jamais été », avant d’expliquer en détail pourquoi en définissant la social-démocratie, devrait en principe interpeller ce dernier et le pousser à réfléchir pour pouvoir ensuite être en mesure de bien informer ses lecteurs. Mais est-ce vraiment là son travail ? On a le droit – que dis-je – le devoir de s’interroger. Je passe sur le prétendu « rapt politico-idéologique » du PCF par Jean-Luc Mélenchon, et sur le bouquet final de l’article : « Nous avons tant combattu le stalinisme qu’il ne faut pas le regretter ». Bref, merci M. Szafran pour ce magnifique exemple de propagande anti-Mélenchon !

*     *     *

Enfin, voici le titre de l’ « article » publié sur LEXPRESS.fr le 20 juin également, qui est en fait une sélection de commentaires d’internautes de LEXPRESS.fr : Mélenchon candidat : « Une martingale pour faire perdre la gauche ». Se servir de commentaires non-argumentés d’internautes permet ainsi habilement de faire passer sa propagande anti-Mélenchon tout en ayant l’air objectif. Quelques commentaires plus ou moins positifs pour finir l’article, et le masque de l’objectivité est complet, malgré ce gros titre. Pas bête !

Cet article, publié dans 1. Libération, 1. Lilian Alemagna, 4 --- PRESSE ÉCRITE ---, 5. Marianne, 7. L'Express, vocabulaire de journalistes, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Articles du lundi 20 juin 2011 – Libération, Marianne, L’Express

  1. jpduf dit :

    Pour le cas où vous auriez échappé à ce papier…

    http://www.slate.fr/story/30995/melenchon-urticaire-gauche-populisme

    Cordialement.

  2. Thibaut Donck dit :

    Je partage sans équivoque aucune la position de M. Mélenchon concernant l’attitude des médias, de même que tous ses arguments en politique intérieure… Mais beaucoup comme moi n’en reviennent pas de ses propos en politique internationale, notamment ses positions en faveur de frappes sur la Libye, de même que sur la Syrie, et ses arguments concernant l’Iran. Il semble tomber dans le panneau de la propagande qu’il connaît pourtant si bien, la subissant sans relâche lui-même. Dommage.
    Merci pour votre site et la réunion de tous ces articles et analyses.

    • opiam2012 dit :

      Bonjour Thibaut Donck. Mélenchon était favorable à une intervention de l’ONU en Libye, mais pas de l’OTAN. Dès que l’OTAN s’est engagée, Mélenchon l’a immédiatement condamnée. Pour ce qui concerne la Syrie et l’Iran, pouvez-vous préciser ce que vous lui reprochez ?

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s