« Mélenchon = Le Pen » dans La Nouvelle République et Le Parisien

     Non seulement Mélenchon ne propose aucun programme politique, mais il est politiquement la même chose que Le Pen : telle est la conclusion de l’éditorial de Denis Daumin, journaliste à La Nouvelle République, paru le 1er octobre.

« Si elle a le mérite d’alerter et d’interpeller l’opinion, quelle issue, quelle alternative, quel régime de susbtitution suggère cette opposition alter mondialiste qui n’ose pas dire son nom ? Ce n’est pas le propos ni la préoccupation de Jean-Luc Mélenchon. Il ouvre un Front, à gauche et contre ce traité, comme d’autres l’ont fait à la droite de la droite. On les croyait opposés, les voici au coude à coude, martelant les têtes et battant le pavé des métropoles, vers les mêmes impasses. »

Le même jour, Le Parisien recommençait l’habituelle assimilation sournoise de la gauche antilibérale à l’extrême droite :

« […] Lors du référendum sur la Constitution européenne en 2005, le oui, qui partait ultragagnant dans les sondages, n’avait ensuite cessé de perdre du terrain face à la campagne efficace des nonistes. Sept ans plus tard, de Marine Le Pen à Mélenchon, ceux-ci n’ont pas désarmé. »

Prochainement dans l’O.P.I.A.M. : Mélenchon = Hitler…

Sources :

1. l’éditorial du journaliste, intitulé « Impasses »

2. « Les Français favorables au traité européen »

Cet article, publié dans 1. --- LE PIRE ---, 4 --- PRESSE ÉCRITE ---, 8. Le Parisien, La Nouvelle République, Mélenchon = Le Pen, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Mélenchon = Le Pen » dans La Nouvelle République et Le Parisien

  1. ZapPow dit :

    L’éditorial vaut le détour, dans son ensemble. Il donne raison à l’analyse que fait le FdG du TSCG, mais avec tant de fiel et de mépris envers Mélenchon et ceux qui ont manifesté le 30 septembre qu’on dirait que cela lui arrache le cœur de convenir qu’il y a lieu de s’inquiéter.

    Bien entendu, s’il prétend que Mélenchon n’offre aucune issue, aucune alternative, aucun régime de substitution c’est précisément que le pauvre homme (je parle de l’auteur de l’éditorial) ne peut tout simplement pas accepter la solution proposée. Et n’ayant sans doute aucun argument contre cette solution, il préfère feindre de l’ignorer.

    PS. J’observe de plus en plus chez les blogueurs qui soutiennent Hollande et le présent gouvernement (et bien sûr le TSCG) l’amalgame JLM=MLP ou FdG allié objectif du FN. Sans aucune argumentation.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s