« Mélenchon = Le Pen » dans le journal Ouest France

     Le 3 octobre, dans un éditorial de Ouest France, le journaliste Michel Urvoy a comparé Mélenchon à Le Pen :

« Pour Jean-Marc Ayrault, et pour son dévoué ministre des Affaires européennes, Bernard Cazeneuve, ce serait [le vote du « paquet Europe » par le Parlement] une petite victoire. Elle ne changerait pas la face de l’Europe, mais elle atténuerait par avance l’argument de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon qui considèrent l’UMP et le PS comme des alliés objectifs pour avaliser l’austérité. »

Le 13 octobre, il a recommencé, dans la phrase qui conclut son article¹ :

« De la même manière qu’un tiers de l’UMP est aimanté par le FN sur sa droite, un tiers des socialistes est tiré à gauche par Jean-Luc Mélenchon et doute déjà de la trajectoire empruntée par l’exécutif. »

Prochainement dans l’O.P.I.A.M. : quelque chose de très original et tout à fait nouveau… « Mélenchon = populiste » (et gauchiste, et individualiste) !

Note :

1. « PS : la victoire sans ferveur d’Harlem Désir », article paru dans le n°20729 de Ouest France

Cet article, publié dans 4 --- PRESSE ÉCRITE ---, Mélenchon = Le Pen, Ouest France, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Mélenchon = Le Pen » dans le journal Ouest France

  1. Michel Urvoy dit :

    Contrairement à vous, j’ n’ai jamais assimilé deux formations ou deux personnes sous prétexte qu’à un moment donné elles feraient la même critique d’un fait ou d’une situation. Votre extrapolation n’a aucun sens. Désolé de ne pas correspondre à votre grille de lecture! Michel Urvoy.

    • O.P.I.A.M. dit :

      Bonjour monsieur le Journaliste ! Comment ça va ? Vous n’êtes pas le premier Journaliste à vous plaindre. Pensez-vous que vous puissiez leurrer tous vos lecteurs avec votre abjecte assimilation ? Comme vous pourrez le constater en cliquant sur les liens suivants, que ce soit en toute innocence, avec sérieux et conviction ou pour s’amuser, la conséquence et le but de cette assimilation sont toujours les mêmes : le citoyen voit ces deux noms associés tous les jours dans la presse. Tous les jours. Plusieurs fois par jour, cher monsieur Urvoy. Les deux noms finissent par être mécaniquement associés dans les yeux, dans les esprits. Le procédé est le même que ceux ci-dessous ; voilà ce que le citoyen doit retenir : soit « Mélenchon = Le Pen », soit « Mélenchon vocifère ». Regardez, vos confrères font ça tous les jours : « Mélenchon = Le Pen » ; « Mélenchon = pire que Le Pen » ; « Mélenchon = Hitler »
      De plus, Mélenchon et Le Pen ne font pas la même critique. Le Pen dit « UMPS, Front de gauche, écologistes, tous pourris, sauf nous ». Mélenchon ne dit pas ça. Mélenchon dit que le PS a un programme qui n’est pas socialiste. Le Pen est anti-socialiste. Pour Le Pen, l’UMP et le PS sont trop à gauche, voilà pourquoi elle critique l’UMP et le PS. Ce n’est pas la même critique. Quant à l’autre assimilation, arrêtez votre cinéma, ça fait des années que la majorité des journalistes jouent à faire ça. C’est bon, stop. C’est trop flagrant. Votre corporation est indéfendable.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s