Un journaliste déteste personnellement Mélenchon et se venge

     Sylvain Courage est l’un des nombreux « journalistes » qui ont déjà plusieurs fois copieusement insulté Mélenchon et ses électeurs dans Le Nouvel Observateur. Cette semaine*, le « journaliste » a produit un nouveau mensonge :

« Jean-Luc Mélenchon, ancien rival des années Solférino, est mû par une détestation personnelle et un désir de vengeance. A ses yeux, le « capitaine de Pédalo » a gouverné « cent jours pour presque rien », et, s’il a permis à la gauche de se débarrasser de Sarkozy, il en a « gardé la politique » », écrit le journaliste mû par une détestation personnelle et un désir de vengeance.

D’où proviennent cette détestation personnelle et ce désir de vengeance ? De son infériorité intellectuelle évidemment. Sylvain courage est conscient que c’est bas, mesquin, contraire à la Charte d’éthique professionnelle des journalistes de sélectionner trois mots par-ci, trois par-là sur plusieurs pages dans lesquelles Mélenchon critiquait surtout la droite, mais il ne peut pas s’empêcher de se venger bassement. Il est trop lâche, trop faible, trop paresseux, trop vil, trop journaliste. Il n’explique pas le sens de « capitaine de pédalo ». Il ment en omettant que la première phrase du long entretien d’où il sélectionne ces trois mots était adressée à Fillon, ancien Premier ministre de droite, qualifié d’ « économiste de cimetière ». Et quand il se compare à Mélenchon, il rougit, car il sait que Mélenchon est un intellectuel honnête et loyal, le contraire d’un lâche tel que Sylvain Courage.

     En avril 2012, Sylvain Courage avait écrit l’introduction d’un article de Maël Thierry – journaliste d’investigation mondaine au Nouvel Observateur – qui expliquait que être de gauche, c’est ne pas pouvoir augmenter les salaires, ne pas pouvoir taxer les riches, etc. :

« Jean-Luc Mélenchon, le candidat qui propose le projet le plus généreux, lui, est devenu le troisième homme dans la course à l’Elysée. Est-ce à dire que les électeurs français sont toujours friands de promesses irréalisables et de lendemains qui chantent ? Une partie d’entre eux sans doute… »

Note : dans un torchon intitulé « La galaxie des anti-Hollande », mettant dans le même sac l’extrême droite et la gauche…

Cet article, publié dans 4 --- PRESSE ÉCRITE ---, 6. se faire nouvelobserver, vocabulaire de journalistes, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s