« Mélenchon = Le Pen » dans La République des Pyrénées

     Voici le dernier paragraphe de « Lutte des places au Parlement européen« , éditorial du journaliste
 Jean-Marcel Bouguereau, paru le 19/12/13 dans La République des Pyrénées.

« Même les eurodéputés anti-européens comme les Le Pen ou Mélenchon brillent par leur absence lors des votes importants alors que les eurosceptiques britanniques, eux, ne perdent aucune occasion d’user de leur vote pour affirmer leurs positions. Ils ne défendent même pas leurs idées : Mélenchon n’était pas là lorsque le Parlement européen a plafonné les bonus des banquiers ! On s’étonnera ensuite de la faible participation aux prochaines européennes… »

Et pourquoi Mélenchon n’était pas là ? Le journaliste neutre et objectif Jean-Marcel Bouguereau a-t-il sorti ses pieds de ses pantoufles pour enquêter ? Non. Sinon, il saurait que ses confrères du journal Le Point (bien connu pour son mélenchonisme) ont expliqué cette absence dans « À l’ombre des absentéistes du Parlement européen » (11/04/13) en donnant un droit de réponse à Mélenchon – absence que le journaliste Jean-Marcel Bouguereau n’a même pas datée. Le lecteur doit se débrouiller à faire les recherches lui-même ou gober ses mensonges éthiques et déontologiques. Voici l’explication parue dans Le Point :

« Absentéisme ? 69ème sur 74 députés européens français certes mais :

– Avec 66,8 % de présence Jean-Luc Mélenchon est juste derrière Monsieur Cohn-Bendit qui n’a pas mené une campagne présidentielle

– Eva Joly et Marine Le Pen ont elles aussi mené une campagne présidentielle : elles sont plus absentes que M. Jean-Luc Mélenchon (66,5 % pour Eva Joly et 61,3 % pour Marine Le Pen)

Chacune des absences de Jean-Luc Mélenchon a une justification [pièces à l’appui, NDLR]. Les plus importantes concernent la bataille contre la réforme des retraites et la campagne présidentielle. Jean-Luc Mélenchon revendique le fait d’être allé manifester auprès des syndicats contre les attaques faites aux droits des salariés. C’est aussi ça être un député responsable.

– Le  » mauvais score  » de présence de Jean-Luc Mélenchon est aussi en partie dû au fait qu’il n’était pas présent les lundis (il n’y a pas de votes les lundis) jusqu’à cette année. Les journées du lundi commencent à 17 heures pour des débats qui n’en sont pas. Elles sont pourtant comptabilisées comme des journées entières. »

Cet article, publié dans 1. --- LE PIRE ---, 4 --- PRESSE ÉCRITE ---, La République des Pyrénées, Mélenchon = Le Pen, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Mélenchon = Le Pen » dans La République des Pyrénées

  1. peyo dit :

    Haro sur le FDG. Le seul parti de gauche qui fait peur aux néo libéraux. Donc allons y. La déontologie passe après les intérêts personnels, dans notre beau monde où seul l’argent compte.

  2. dorzédéjà dit :

    Nombreux sont ceux ( même quelques-uns à droite) qui pensent que l’OVNI Mélenchon est ce qui est arrivé de mieux à la vie politique française depuis Mendès-France. Faute de culture et/ou de bonne foi, cela échappe au sieur Bouguereau, pour qui l’assiduité à ce parlement bidon et croupion qu’est Strasbourg est préférable au travail monstrueux ( blog, prestations médiatiques, conférences, écrits divers…) effectué par Mélenchon depuis tant d’années. L’appellation  » chien de garde n’a jamais été aussi bien portée que par le sieur Bouguereau.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s