Un journaliste de Libération conteste le « Mélenchon = Le Pen »

Il est censuré

« Marine Le Pen aboiera, Jean-Luc Mélenchon éructera »
« Marine Le Pen pavoisera, Jean-Luc Mélenchon s’enfiévrera »

(« Qui va défendre l’Europe ? », Alain Duhamel, Libération, 16 avril 2014)

     Personne n’ouvre sa bouche à Libération pour protester contre la diffamation permanente faite à Mélenchon et à ses symphatisants : assimilations à Hitler, à Le Pen, Staline, etc. Personne sauf Pierre Marcelle. Les autres ne protestent pas, soit qu’ils soient des lâches, soit que pour eux aussi, Mélenchon c’est la même chose que l’extrême droite – ces grands intellectuels.

     Pierre Marcelle a donc écrit un texte pour protester contre la diffamation du 16 avril. Évidemment, il a été censuré par le directeur de Libération Fabrice Rousselot. Le journaliste de Politis Sébastien Fontenelle (l’un des très rares journalistes qui n’a jamais diffamé J.-L. Mélenchon) rapporte que F. Rousselot a jugé « insultants » certains termes de la réponse de Marcelle à Duhamel, qui devait paraître le 25 avril. Évidemment, Rousselot n’a pas jugé insultante l’assimilation de Mélenchon à Le Pen. Encore une belle preuve d’objectivité, neutralité, impartialité etc. du journal Libération.

Voici la réponse de Marcelle à Duhamel (que Fontenelle publie dans son article « Chez Libération, la censure de Marcelle continue ») :
« Europe : on n’est pas là pour se faire engueuler« 

Ajout du 28 avril : en septembre 2013, le journaliste Hervé Kempf avait démissionné du Monde, pour avoir vu lui aussi son travail sur Notre-Dame-Des-Landes censuré. Les deux journaux les plus violemment anti-Mélenchon ont les mêmes pratiques : hostiles aux mouvements sociaux, hostiles aux mouvements écologistes.

Publicités
Cet article, publié dans 1. --- LE PIRE ---, 1. Libération, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Un journaliste de Libération conteste le « Mélenchon = Le Pen »

  1. Dorzédéjà dit :

    Dans la lente agonie de Libération, Pierre Marcelle joue le rôle de la statue du commandeur: Il est le dernier à défendre les idéaux que son journal foule aux pieds depuis si longtemps. Les censures à répétition dont il est victime ont au moins le mérite de révéler l’état de décomposition idéologique avancée de la médiacratie.

  2. Méjean Michel dit :

    Mais qui donc disait, je ne sais plus où : Il est normal que le pouvoir s’exerce! Autant dire il est normal que la censure existe!

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s