La stratégie de l’outrage permanent

     « La stratégie de l’outrage permanent » était le titre d’une note de blog de J.-L. Mélenchon du 5 mars 2014, consacrée en partie au traitement outrageant que le journal Le Monde lui inflige depuis des mois. Les journalistes qui reprochent quotidiennement à Mélenchon sa prétendue « outrance » (ils pratiquent quelques variations : « outrances » au pluriel, « excès », « surenchère », « escalade », « saillies », « sorties », « posture », etc.) sont eux-mêmes outranciers et outrageants. Il convient donc de ne pas leur laisser le monopole de ce reproche.

insultes

     Dans leur livre paru au début de l’année – The Outrage Industry. Political Opinion Media and the New Incivility (L’industrie de l’outrage) –, les chercheurs Jeffrey M. Berry et Sarah Sobieraj examinent cet outrage permanent qui a lieu dans les médias américains. Voici l’extrait d’un article paru dans Le Monde diplomatique d’avril 2014 à propos de leur livre :

     « Les médias américains engagés ne se bornent pas à tendre un miroir à leurs clientèles respectives : ils les encouragent à reformuler leurs idées dans un langage plus virulent, plus décomplexé. C’est dans cet effet d’intensification que réside leur pouvoir. Berry et Sobieraj ont documenté le flot d’insultes, de sarcasmes et de termes orduriers ou « idéologiquement extrêmes » dans lesquels s’énonce la représentation de l’ennemi politique.

     Il en ressort non seulement que les conservateurs s’expriment de manière plus outrancière que leurs adversaires de gauche, mais aussi qu’ils hésitent moins à mener des campagnes de désinformations. Après les élections de 2010, les téléspectateurs de Fox News montraient une nette propension – avec un écart de 31 % par rapport  au public des autres chaînes – à partager l’idée fantaisiste selon laquelle M. Obama ne serait pas né aux États-Unis.« 

[…]

« Par sa célébration du Tea Party, Fox News a accru la mobilisation ultraconservatrice autant qu’elle l’a couverte, accentuant le retour de balancier qui a permis aux républicains de reconquérir la Chambre des représentants aux élections de mi-mandat de 2010. »

De même que les États-Unis ont Fox News pour faire la promotion du Tea Party, la France a BFN TV et l’émission ultra-beauf « Les Grandes Gueules » de RMC pour faire celle  – honteuse – des benêts rouges et de la « manif pour tous ». Elle a aussi ses nombreux autres médias (Libération, Le Monde, Le Nouvel Observateur, Le Parisien, Le Progrès, L’Express, Le Point, etc.) pour propager un lepénisme light, présentable – meilleur rempart contre la mélenchonisation des esprits…

***

*Voir « Délire partisan dans les médias américains », Rodney Benson.

Cet article, publié dans 4 --- PRESSE ÉCRITE ---, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s