La routine chez « Libération » : Mélenchon dans la même colonne que les rubriques « viols » et « violences »

libéviolence2

Libération, lundi 25 janvier, page 9

Déjà le 29 novembre 2013, dans une critique de la rubrique cinéma de Libération (« Beurre un autre jour »), J.-L. Mélenchon avait été associé au vocabulaire de l’ultra-violence. Lui et pas un autre. Ce n’était pas anodin (voir « Libération associe innocemment Mélenchon à l’ultra-violence », OPIAM).

Toujours dans Libération, à la une du 1er septembre 2015, c’est le tribun de la gauche anglaise Jeremy Corbyn qui était innocemment associé à Freddy Krueger, violeur et tueur d’enfants dans le film Freddy : les griffes de la nuit. « La gauche sort ses griffes et Freddy range les siennes », titrait Libération ; c’est-à-dire qu’un violeur et tueur d’enfants arrête son activité en même temps que la gauche commence la sienne : deux activités qui ont un rapport entre elles selon Libération. Le même jour, la rubrique « opinion » du Times caricaturait Jeremy Corbyn en Freddy Krueger.

Régulièrement, c’est par de forts malencontreux hasards de ce genre que J.-L. Mélenchon est associé tantôt à un meurtrier, tantôt à un cannibale, tantôt à un homme agressant une femme, etc. – voir le journal gratuit Metro (« Belgique, le « Mélenchon wallon » accusé du meurtre de son épouse », 03.11.2013) ; France Inter (« Mélenchon ou la stratégie du tireur fou », 08.10.2013) ; Le Point (« Nice : il dépèce le corps de sa grand-mère et en mange un morceau », article du 23.05.2013 illustré par une voiture de police en gros plan – couleur dominante : le blanc –, et par une affiche rouge de Mélenchon en arrière plan) ; encore Le Point (« Les détournements de Walter Lewino : Mélenchon interdisant à Le Pen d’approcher la classe ouvrière », 23.11.2013) ; et encore Le Point (« 4 janvier 1903. Topsy, l’éléphante tueuse d’hommes, est électrocutée par Thomas Edison », 04.01.2013 ) :

« Topsy est une éléphante d’Asie pour qui le rêve américain s’est borné à épater les spectateurs du Forepaugh Circus. Durant des années, elle a tourné dans le pays. C’est une brave bête, mais il ne faut pas lui marcher sur les pieds, un peu comme Mélenchon. À deux reprises, elle tue des soigneurs qui lui manquent de respect. »

point2

pointdépècehttps://opiam2012.files.wordpress.com/2013/11/melenchonwallon.jpg

https://opiam2012.files.wordpress.com/2013/11/mc3a9lenchontireur-fou.jpg

atla

Varoufakis subit le même traitement médiatique que Mélenchon et Corbyn. « M », le magazine du journal Le Monde l’a innocemment associé aux « pires heures du proxénétisme » (4 avril 2015), après que ce même magazine a assimilé sans le faire exprès Mélenchon à Hitler dans son dossier du 4 mai 2013 « Le grand MÉCHANT Mélenchon » (avec majuscules et photographies truquées). Le 5 septembre 2015, dans l’article du Monde « Le look estival de Jean-Luc Mélenchon », Mélenchon était associé innocemment à un « monstre destructeur », le personnage principal, ultra violent, du film Falling Down,  (Chute Libre). Dans cet article, Mélenchon était aussi comparé à l’abruti dangereux Homer Simpson, aux commandes d’une centrale nucléaire (qu’il fait exploser).

Cet article, publié dans 1. --- LE PIRE ---, 1. Libération, 4 --- PRESSE ÉCRITE ---, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La routine chez « Libération » : Mélenchon dans la même colonne que les rubriques « viols » et « violences »

  1. jacmarat dit :

    A reblogué ceci sur jacmarat.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s