Pour « Libération » et pour « The Times », le Mélenchon anglais est un film d’horreur

     À la Une de Libération ce 1er septembre, le leader de la gauche Jeremy Corbyn est innocemment associé à Freddy Krueger, violeur et tueur d’enfants dans le film Freddy : les griffes de la nuit. Le même jour, la rubrique « opinion » du Times caricature Jeremy Corbyn en Freddy Krueger.

timeslibétorche

En page 3, Libération ajoute que le violeur d’enfants est aussi un « candidat gauchiste » et « irréaliste » qui « fait miroiter une réforme similaire à celle de l’après-guerre, mise en place par le Parti travailliste de Clement Attlee et démantelée par Margaret Thatcher ».

Définition de « faire miroiter » dans le Robert : Proposer comme avantageux (afin d’appâter quelqu’un). V. Promettre. Il lui a fait miroiter les avantages qu’il pourrait en tirer.

Bref, le candidat-violeur appâte les électeurs-enfants.

Le 29 novembre 2013, dans sa rubrique de cinéma, Libération avait aussi par un malencontreux hasard associé Mélenchon à un film d’horreur ultra-violent avec « crucifixion » et « terreur absolue » (voir « beurre un autre jour », Guillaume Tion).

Plus récemment, c’est encore très fortuitement que J.-L. Mélenchon a été associé :

1 – à un tueur de femme (« Belgique, le « Mélenchon wallon » inculpé du meurtre de son épouse », journal gratuit Metro, 3 nov. 2013)

https://opiam2012.files.wordpress.com/2013/11/melenchonwallon.jpg

2 – à un homme agressant une femme (« Les détournements de Walter Lewino : Mélenchon interdisant à Le Pen d’approcher la classe ouvrière », Le Point, 23 nov. 2013)

https://opiam2012.files.wordpress.com/2013/11/plutc3b4tlepenquemc3a9lenchon.jpg

3 – à un tueur de femme (« Aux législatives, vous avez le permis de tuer ! », Le Point, 8 juin 2012). Et là encore, qui est le bourreau et qui est la victime sur ce photomontage ?

https://opiam2012.files.wordpress.com/2013/11/mc3a9lenchontuerur2.jpg

4 – à un cannibale, (« Nice : il dépèce le corps de sa grand-mère et en mange un morceau », Le Point, 23 mai 2013)

5 – à un tueur (« 4 janvier 1903. Topsy, l’éléphante tueuse d’hommes, est électrocutée par Thomas Edison », Le Point, 4 janv. 2013 – ici, « C’est une brave bête, mais il ne faut pas lui marcher sur les pieds, un peu comme Mélenchon. À deux reprises, elle tue des soigneurs qui lui manquent de respect »).

6 – à un « tireur fou » (« Mélenchon ou la stratégie du tireur fou », Benjamin Sportouch, France Inter, 8 oct. 2013) :

7 – à un « tueur » et à un « assassin » (« Mélenchon, l’homme qui veut assassiner Hollande ! », Benoît Rayski, Atlantico, 21 fev. 2016) :

atla

Concernant une autre Une de Libération sur Mélenchon, du 7 avril 2013, Clément Sénéchal écrit qu’elle évoque le Docteur Folamour, ancien nazi dans un film de Kubrick (voir son analyse « Libération dévisse » :

https://opiam2012.files.wordpress.com/2014/05/folamour.jpg?w=640&h=291

Cette Une où Mélenchon fait de l’escalade (populiste) est suivie de cette illustration impartiale et objective des pages 2 et 3 :

https://opiam2012.files.wordpress.com/2013/04/poubelle.jpg

« Purification » : un mot que Mélenchon n’a jamais prononcé – il a dit pendant l’affaire Cahuzac qu’il fallait « purifier cette atmosphère politique absolument insupportable » – mais qui lui est attribué par Lilian Alemagna, journaliste déontologique, rigoureux et friand de jeux de mots rigolos.

https://opiam2012.files.wordpress.com/2014/05/hannibalobscur.jpg

Mélenchon dans l’ombre, Mélenchon lui-même ombre : un genre neutre et non partisan qu’aime beaucoup Libération. Trois autres articles de Libération illustrés par l’ombre de Mélenchon :

https://opiam2012.files.wordpress.com/2014/07/final3lib.jpg

Nosferatu_2

À gauche, Nosferatu le vampire, film de F. W. Murnau (1922) inspiré du roman Dracula. À droite, le tueur d’enfants dans le film de Fritz Lang M le Maudit (1931).

Là, c’est le regard de Libération sur la victoire de la gauche grecque irréaliste au referendum du 6 juillet 2015.

https://pbs.twimg.com/media/CJK_h1GWUAAOM-k.jpg

Quelques jours plus tard, Tsipras s’est montré peu combattif, c’est-à-dire « réaliste » ; Libération n’a donc plus besoin de le représenter comme une ombre :

https://opiam2012.files.wordpress.com/2015/09/rc3a9al.jpg

Revenons à la Une sur le Mélenchon anglais. « La gauche sort ses griffes et Freddy range les siennes ». Un violeur et tueur d’enfants arrête son activité en même temps que la gauche commence la sienne.

Publicités
Cet article, publié dans 1. --- LE PIRE ---, 1. Libération, 4 --- PRESSE ÉCRITE ---, The Times, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s