Dangereuses bouffonneries de Canal + et stupidité de l’AFP.

Au menu ce septembre : caricatures malhonnêtes + mensonges et omissions sur le programme du Front de Gauche.

     Fin août, Canal + a envoyé deux équipes bien soudées filmer le « Remue-Méninges à gauche ». Enfin… Pas les échanges constructifs sur la VIème République, la gestion de l’eau, l’idée d’une sortie de l’euro, ou le matérialisme historique, cela va de soi. Tout ça, c’est trop long, trop compliqué. Jacques Généreux, c’est bien trop éclairant ! La politique, la vraie, ça ne fait pas décoller l’Audimat, et ça ne rentre certainement pas dans les cadres bien délimités de leurs émissions d’info-spectacle qui n’existent pas pour éclairer, mais pour être rentables. De fait, elles obscurcissent les consciences politiques. Dimanche + d’un côté — émission prétendument sérieuse —, le Petit Journal de l’autre — émission de divertissement ; les deux équipes travaillaient ensemble. Alors qu’ont-elles filmé qui pouvait rentrer dans leurs cadres ?

     Il faut d’abord garder à l’esprit qu’au cœur de leurs travaux se trouve toujours la personnalisation de la politique. En effet, si on enlève le fond, les idées, la politique elle-même, que reste-t-il ? Le vide des apparences ; et les apparences passent avant tout par les principaux représentants des courants politiques. Tout est grossi, déformé et falsifié pour produire les saynètes les plus divertissantes. Il leur faut des personnages simples, grotesques. La politique, pour ces fabricants d’info-spectacle, c’est alors avant tout des personnages, qui correspondent plus ou moins à la réalité. Quand cette réalité ne leur convient pas, pour x raisons, il faut alors l’inventer, inventer des personnages grotesques qu’ils pourront ajouter à leur panoplie qui évoluent déjà sur la scène ; la scène médiatique. Comment inventer un personnage ? Sur la scène médiatique, un rôle est toujours forgé à partir de bribes de réalité. Les bribes de réalité qu’ils recueillent constituent la matière première de leurs saynètes. Si les bribes qu’ils recueillent ne leur conviennent pas, ils travaillent alors à les enclencher eux-mêmes, puis le montage fait le reste.

     Qu’ont-ils donc filmé ? Leur personnage : Jean-Luc Mélenchon, répondant calmement à des questions lors d’une conférence de presse, Jean-Luc Mélenchon répondant calmement ici et là à des questions diverses de militants ou de journalistes, Jean-Luc Mélenchon discutant avec des militants et amis, Jean-Luc Mélenchon blaguant ici et là avec des journalistes. Cela correspondait-il à leur personnage ? Non. Alors il a fallu provoquer les bribes dont ils avaient besoin. Les deux équipes se sont donc occupées de harceler Jean-Luc Mélenchon pendant des heures, tentant de filmer et d’enregistrer des conversations privées, envoyant une journaliste lui poser des questions impertinentes et sottes avec un ton de gamine de 4ème en pleine crise d’adolescence, ou toujours la même  question de cuisine politicienne pendant trois jours. Leur personnage Mélenchon doit être en colère et irrespectueux, voilà les traits principaux qui doivent apparaître. Pour faire croire qu’il l’est constamment, rien de plus simple ! On le fait craquer, et on ne diffuse que ces bribes là. En ce qui concerne les personnages secondaires, c’est aussi simple. Leur personnage doit être entouré de « moches ». Oui. « On est venus filmer les moches ; rien à foutre du discours », dixit un journaliste du Petit Journal. Tout est alors réuni pour leurs saynètes.

Voici une réplique au fruit du travail de ces équipes de Canal + :

     La personnalisation est au centre de l’information-spectacle. Ces journalistes font alors un travail profondément anti-républicain, voire « fascistoïde », comme l’explique Jean-Luc Mélenchon dans cette vidéo. Tout personnaliser, tout rendre bouffon, tout remettre en cause sans jamais véritablement parler de politique, cela met tout simplement la République en danger. La vie politique ne peut survivre si elle est entièrement réduite à du spectacle. Voilà l’équation dangereuse : politique = personnages = bouffons. Cela alimente le « tous-pourris » cher à l’extrême-droite et provoque le détournement d’une partie du peuple de son destin. La satire politique et la critique politique les plus acerbes sont nécessaires en république, mais elles ne peuvent vivre sainement que dans le cadre d’analyses et de débats de fond qui doivent constituer l’essentiel de l’information politique. Aujourd’hui, les analyses et les débats de fond sont presque tous faussés, voire inexistants.

     Comment faire face à l’immense machine à consentir que constitue la sphère médiatique ? Il faut tout faire pour tenter d’informer le plus grand nombre de manière alternative – c’est le travail des journalistes de gauche libres, de tout citoyen éclairé, et des militants – , et tout faire pour utiliser l’arme des obscurantistes – le spectacle – contre eux-mêmes, en allant crier des arguments sur la scène – c’est le travail du candidat du Front de Gauche.

     Autre réjouissance ce mois de septembre : les mensonges, les approximations et les omissions bien choisies à propos du programme du Front de Gauche. Cette note de blog de Jean-Luc Mélenchon s’attarde sur une critique malhonnête du programme publiée sur mediapart.fr . Je m’arrête quant à moi très brièvement sur cette dépêche AFP publiée hier. Après avoir cité quelques mesures phares, voilà ce que Julie Ducourau a cru bon d’écrire dans une dépêche AFP : « Mais le financement reste assez flou. » Elle a ensuite naturellement enchaîné sur les problèmes de cuisine des législatives et sénatoriales. Message implicite : leur programme n’est que de la poudre aux yeux ; tout ce qui compte pour eux, c’est d’avoir des sièges ! Merci Julie Ducourau !

     Tenez, Mme Ducourau, vous devriez vous offrir et offrir à votre patron Nous, on peut ! de l’économiste Jacques Généreux, si votre patron et/ou vous-même avez des problèmes pour comprendre le financement des mesures que vous avez citées. Promis, ça ne fait même pas mal à la tête, et ce n’est que 11€. Par contre, il n’y aucune page de coloriage à l’intérieur. Je préfère vous prévenir. Bonne lecture !

Cet article, publié dans 2 --- TÉLÉVISION ---, 2. Le Petit Journal, 4 --- PRESSE ÉCRITE ---, Agence France-Presse, vidéos, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Dangereuses bouffonneries de Canal + et stupidité de l’AFP.

  1. Delbrayelle Gilbert dit :

    Vous écrivez : « Aujourd’hui, les analyses et les débats de fond sont presque tous faussés, voire inexistants. »
    J’en suis aussi tout à fait persuadé. C’est pourquoi,je propose qu’on exige un débat citoyen neutre. Pourquoi le Front de Gauche ne le demande t-il pas ????
    J’ai envoyé la lettre suivante à de nombreux députés, sénateurs, journalistes, TV…
    ……………………………………………………………………………………………………………..
    Pour un vrai débat citoyen
    Lettre ouverte d’un citoyen aux responsables de la démocratie
    A quelques mois de la présidentielle, le peuple va, une nouvelle fois, se faire voler le débat démocratique auquel il a droit. En effet, les émissions actuelles à la télévision ne sont pas satisfaisantes et ne permettent pas au citoyen de se forger son opinion en connaissance de cause.
    Telles qu’elles sont actuellement, les émissions politiques sont des shows mis en place par les chaînes qui, au mieux, reçoivent les grands ténors politiques mais orientent les débats sur l’actualité ou les conflits politiciens, ou, au pire, ne sont que des vitrines pour mettre en valeur des journalistes vedettes.
    D’autre part, chacun peut constater que l’équité de traitement entre les différentes orientations politiques n’est pas respectée.
    La démocratie exige un vrai débat citoyen neutre qui doit se mettre en place à la télévision et qui, de plus, fera œuvre d’éducation populaire.
    Les chaînes privées n’ayant probablement pas l’intention de le faire, il faut exiger du service public ce débat citoyen sur les bases suivantes :

    LIEU : France 2
    PERIODICITE : hebdomadaire
    HORAIRE : Le vendredi à 20h30 pour une durée de 2 ou 3 heures
    TITRE : Le débat citoyen
    INVITES :
    > 5 ou 6 politiques représentant les grandes familles politiques
    > 5 invités du peuple
    > 2 ou 3 experts de sensibilités différentes
    ANIMATEUR : 1 médiateur qui se contente d’organiser le débat et de veiller à l’équité des interventions.
    Chaque semaine, un grand sujet est débattu (éducation, prix agricoles, fiscalité, justice, grande distribution, services publics, l’eau, l’énergie,….)
    ROLE DE CHACUN :
    > Les Français exposent leurs problèmes, leur ressenti et leur vécu
    > Les politiques présentent leur projet et leurs solutions
    > Les experts font un état des lieux technique
    Les intervenants ont la possibilité de présenter des reportages ou des infographies choisis par eux.
    Ajoutons que ce débat ne doit pas se limiter à la période électorale mais a vocation à s’installer durablement.

  2. L.D. dit :

    Votre article est fort intéressant… Cependant, il me semble que vous avez écrit à chaud, en pleine colère, et sans chercher le bien du mal, avez d’emblée qualifié la quasi totalité des journalistes de bons à rien, travaillant pour la rentabilité, rien de plus. Je pense que d’une part vous avez raison, mais ne prenez pas un cas pour une généralité. Le Petit Journal n’est en effet pas intéressé par les idées du Front de Gauche, et Canal+ est plus du divertissement que de la véritable politique, mais n’en profitez pas pour qualifier, à cause de deux équipes, tous les médias. De plus, je veux rester objective, mais M. Mélenchon est un recordman des phrases qui font scandale en politique! A mon avis, cela fait partie de son personnage, même s’il est amplifié et exagéré par les médias. Vous ne pouvez donc pas accuser ainsi les journalistes: ils reprennent l’image que lui même s’est crée!
    Voilà mon avis, je conçois que vous ne soyez pas d’accord. En tout cas, vos idées sont très bien argumentées et très plausibles, je le concède!
    Si vous trouvez les miennes un peu « faibles », ne m’en voulez pas: je n’ai que quatorze ans, et bien des choses à apprendre!
    Bonne continuation à tous!
    L.D.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s