Le gouvernement a fait une liste de journalistes. Cette fois-ci, Libération et Le Monde ne dénoncent pas des méthodes « inacceptables »

     C’est avec force objectivité, nuance et pertinence que Libération et Le Monde assimilent régulièrement Mélenchon à Le Pen, à Hitler, à Dieudonné, aux nazis, aux fascistes, à Staline ou aux purificateurs ethniques. Heureusement, pas un jour ne passe sans qu’il ne soit rappelé, dans l’ensemble de la presse pluraliste et gardienne de la démocratie, que Mélenchon est un populiste, un démagogue outrancier, éructeur et vociférateur d’inacceptables discours de partageux et de non moins inacceptables critiques contre la presse (pluraliste et gardienne de la démocratie).

     Le 5 mai 2014, Le Monde titrait  « Les attaques inacceptables de M. Mélenchon contre Le Monde »¹. Le même jour, Libération publiait deux articles pour se plaindre d’un « traitement inacceptable »². La veille, Mélenchon avait appelé dans une note de blog à surveiller les attaques tout à fait acceptables et déontologiques du Monde, et le traitement tout aussi acceptable, éthique et respectueux des journalistes de Libération à son endroit.

     Ce 15 octobre, l’ancienne ministre Delphine Batho dévoile dans son livre Insoumise qu’en 2013, le gouvernement a produit « une liste répertoriant les journalistes selon leurs supposées positions personnelles » sur l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes. Étrangement, cela ne dérange pas beaucoup les journalistes de Libération et du Monde. Ils ne dénoncent pas des méthodes « inacceptables », ils ne traitent pas les auteurs de cette liste de nazis, de staliniens ni de purificateurs ethniques. Pourtant, ces journalistes sont d’autant plus concernés que, selon Delphine Batho, la liste contient « deux journalistes de Libération, et trois journalistes du quotidien Le Monde qui se font le relais de tous les anti-NDDL ». Europe1 a fait un article sur cette liste. On comparera donc la réaction de ce média quand le PS produit une une liste de journalistes… avec ses réactions à des critiques argumentées de Mélenchon visant les journalistes. Des réactions tout à fait équitables, impartiales, qui-ne-servent-la-soupe-à-personne, etc. etc.

En conclusion de ce chapitre titré « La liste », Delphine Batho se demande :

« Je ne sais pas si cette liste doit être mise sur le compte de l’excès de zèle, de la bêtise, ou d’un symptôme plus préoccupant. »

Les journalistes de Libération, du Monde et d‘Europe1, eux, savent. Un Mélenchon critiquant leurs méthodes avec des arguments est un préoccupant et inacceptable fasciste ; le PS qui fait une liste de journalistes est acceptable et démocrato-compatible.

***

1. « Les attaques inacceptables de M. Mélenchon contre « Le Monde » », Nathalie Nougayrède, Le Monde, 5 mai 2014.
2. « Jean-Luc Mélenchon renfile son vieil habit de victime médiatique » , Matthieu Ecoiffier, Libération, 5 mai 2014. « Mélenchon rejoue la stratégie usée de la victimisation médiatique » , Matthieu Ecoiffier, Libération, 5 mai 2014.

Publicités
Cet article, publié dans 1. --- LE PIRE ---, 1. Libération, 4 --- PRESSE ÉCRITE ---, 4. Le Monde, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s